IMoTerHA

Le projet IMoTerHA, pour Inventaire des Mollusques Terrestres des Hautes-Alpes, est né de façon spontané et progressive au sein de l’association Arianta durant l’année 2013, sur la base de l’absence d’une liste de référence des mollusques du département.

Objectifs

IMoTerHA a pour principal objectif l’approfondissement et la connaissance de la malacofaune continentale du département des Hautes-Alpes, incluant tant les mollusques terrestres comme les dulçaquicoles. Les axes concrets en sont :

  • connaître la diversité des mollusques continentaux des Hautes-Alpes
  • établir autant que ce peut l’écologie basique de ces taxons
  • divulguer la connaissance à travers des publications et tous moyens de communications

 Confection d’une liste actualisée des espèces

Partant initialement des données fournies par l‘Inventaire National du Patrimoine Naturel, mis en ligne par le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, nous a

Compilation des citations bibliographiques, …

Il existe peut de bibliographie sur la faune des mollusques des Hautes-Alpes, mais les principaux ouvrages de la malacologie française, ainsi que les articles ponctuels, feront l’objet d’un dépouillement afin d’en tirer toutes les informations utiles. Ces informations seront retranscrites dans la publication finale.

… des données de collections, …

Nous souhaitons pouvoir étudier les collections anciennes, dont l’intérêt n’est plus à démontrer quant aux informations qu’elles peuvent contenir, afin d’ajouter ou de retrouver certains taxons qui auraient été collectés par le passé. La collection de malacologie du Muséum d’histoire naturelle de Grenoble a ainsi permis d’ajouter trois espèces, actuellement encore à rechercher dans le département, la localisation des collectes étant bien peu précise.

N24970

L’hélicon des granites, Chilostoma zonatum flavovirens (Dumont et Mortillet, 1852), en provenance de « Briançon – Queyras Mt Viso ». Coll. MNHGr, photo : P. Gandegabe.

et du terrain !

Bien évidemment, un tel travail ne peut se réduire à la compilation des données anciennes et bibliographiques, mais doit aussi s’appuyer sur des prospections de terrain, menées sur l’ensemble du département, en fonction des milieux et des secteurs biogéographiques se rencontrant dans le département. Les prospections pourront se faire dans le cadre d’autres projets (Wanted Vertigo par exemple), d’inventaires ponctuelles, ou selon les envies …

La publication des résultats

Les résultats, établissant un premier état des lieux de la malacofaune haut-alpine, devraient être publiés dans l’année 2016. Les données géolocalisées viendront ensuite enrichir les bases de données Silene, celle du Parc National des Ecrins, et celle de l’INPN.

Participants

Le projet est actuellement mené par Arianta (C. Perrier, S. Marcellin), avec la participation de Damien Combrisson (garde-moniteur au Parc National des Ecrins) et de Cédric Roy (Conservatoire Espaces Naturels PACA). Toute personne intéressée peut nous contacter !!!

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :